mardi 22 août 2017

Diabolic, S.J. Kincaid.


Titre : Diabolic.
Auteur : S.J. Kincaid.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Bayard.
Acheter le ebook sur Numilog : ICI


4° de couverture :

"Avez-vous déjà observé un tigre ? 
Il possède une mâchoire assez puissante 
pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles 
d'acier capables de traquer n'importe quelle créature. 
Pourtant, lorsqu'il attaque, il donne la mort 
avec une grâce aérienne". 

Un 
DIABOLIC 
n'est pas humain. 

Un 
DIABOLIC 
est programmé pour être fidèle 
envers une seule personne. 

Un 
DIABOLIC
n'existe que pour protéger 
son maître. Quitte à donner sa vie. 
Quitte à en prendre d'autres.


Avis :

Coucou les chats, aujourd’hui je vous parle d’un roman qui me fait super envie depuis sa sortie. Je l’ai eu dans la mille et un livre box de mai ! J’avoue que j’appréhendais un peu, car une de mes collègues avec qui je n’ai pas les mêmes goûts l’a adoré ^^’ Mais finalement, on a au moins un livre qu’on aime en commun !!

Diabolic c’est l’histoire de Némésis, une humanoïde qui a été créé dans le but de protéger un humain au péril de sa vie. Elle est une diabolic. Pour protéger Sidonia, sa maitresse, elle prend sa place le Chrysanthème, la station spatiale de l’empereur. 

L’univers de ce roman est très travaillé, bien développé et vraiment riche. Ce qui donne un début un peu lent, le temps pour l’auteur de le détaillé suffisamment pour que l’on se plonge dedans ! Mais une fois passé les premières pages, je suis entrée dans l’histoire, et je n’en suis plus ressorti ! En dehors de l’univers qui est vraiment génial, j’ai aussi beaucoup aimé l’histoire. Depuis quelques temps j’ai l’impression de lire un peu toujours la même chose, mais avec Diabolic j’ai enfin trouvé l’originalité qui me manquant !

L’histoire est vraiment captivante. Ce roman est un vrai ascenseur émotionnel, je suis passé par la joie, la détresse, la tristesse … Et plus l’histoire avance, et pire c’est, mais dans le bon sens du terme !! On se retrouve dans une histoire de complot, de manigance, s’assassinas orchestrés etc. Un genre de Game Of Thrones dans l’espace (et avec moins de personnages ^^’) 

Némésis est un personnage vraiment attachant. Derrière sa nature de monstre sans coeur prête à tuer tout le monde s’il le faut, elle cache une intelligence remarquable. On la voit découvrir les émotions, et remettre en question le rôle qu’on lui a donné en la créant ! Les autres personnages sont très bien travaillés, notamment Tyrus et sa grand-mère. 

Le style de l’auteur est vraiment agréable, j’ai beaucoup aimé le rythme, il se passe plein de choses, beaucoup d’actions s’enchainent. J’ai vraiment accroché à l’histoire, aux personnages, à l’univers !

Ce roman est un vrai bon roman de science-fiction pour ado, un petit bijoux que j’ai vraiment adoré, et que je vous recommande d’urgence ! J’ai dévoré ce livre du début à la fin, un beau coup de coeur !

★★★★★★

lundi 21 août 2017

C’est lundi que lisez vous ? (140)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.


CE QUE J’AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :
  

Coucou les chats !! J'espère que vous avez passé une bonne semaine et fait de belles découvertes livresques ?! Moi j'ai fini la duologie Six of Crows, qui est vraiment super !! Ensuite j'ai lu Les optimistes meurent en premier, un vrai coup de coeur, puis Le mal des ardents, un livre de la rentrée littéraire, et enfin Gary Cook, un premier tome sympa mais qui ne sort pas des sentier battu ! 


CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

"Avez-vous déjà observé un tigre ? Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles d'acier capables de traquer n'importe quelle créature. Pourtant, lorsqu'il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne". 

Un Diabolic n'est pas humain. Un Diabolic est programmé pour être fidèle envers une seule personne. Un Diabolic n'existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d'autres.

CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


Bonne semaine mes chatons <3

dimanche 20 août 2017

Gary Cook, Tome 1 : Le ponts des oubliés, Romain Quirot & Antoine Jaunin.

Titre : Gary Cook, Tome 1 : Le ponts des oubliés.
Auteur : Romain Quirot & Antoine Jaunin.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Nathan.


4° de couverture :

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.


Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure.



Autour d'eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès - jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques


Avis :

Hello tout le monde !! Aujourd’hui je vous parle de Gary Cook, une nouvelle saga publié chez Nathan, qui débarque le 30 en librairie ! Il a été écrit par un journaliste et un scénariste, un mélange intéressant, et j’avais hâte de découvrir leur roman !

Ce roman c’est l’histoire de Gary Cook, un ado d’une quinzaine d’années qui vie dans un monde englouti par les eaux. Il occupe ses journées à pêcher avec ses amis Max et Elliott. Leurs journées se suivent et se ressemblent jusqu’au jour ou ils apprennent qu’une course est organisée. Les vainqueurs gagnerons une place pour le Deucalion, une navette qui les emmènera dans l’espace, pour une vie meilleure.

J’ai bien aimé ce premier tome, je l’ai trouvé sympa, mais je ce n’est pas non plus la lecture de l’année. L’histoire est sympa, mais assez classique, l’univers est lui aussi assez classique il ressemble à se qu’on retrouve dans les dystopies, et autres romans futuristes, mais il a quand même une pointe d’originalité.

Gary Cook est un personnage assez étrange. D’un coté il est touchant et attachant, de l’autre il est chiant à mourir, lâche et peureux ! J’ai parfois eu un peu pitié de lui. Pour ce qui est des autres personnages, ils ne sont pas assez développé à mon goût, j’espère que dans les tomes suivants on aura droit à plus de détails sur les vies de Lucie et des autres !

Le style est fluide et clair. Le rythme est un peu lent, mais je n’ai pas été dérangé par ce rythme clame. Au contraire, j’ai trouvé ça agréable. Par contre les auteurs ont essayés de faire passer des émotions mais n’ont pas été assez loin. 

J’ai trouvé ce roman très agréable, facile à lire avec une histoire intéressante bien que assez classique. C’est un premier tome sympa, j’attends la suite, j’espère quand même un peu plus d’action et de détails sur les personnages secondaires !

En librairie le 30 aout !
★★★★☆☆

vendredi 18 août 2017

le mal des ardents, Frederic Aribit.

Titre : Le mal des ardents.
Auteur : Frederic Aribit.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Belfond.


4° de couverture :

On ne rencontre pas l’art personnifié tous les jours.
Elle est violoncelliste, elle dessine, elle peint, fait de la photo. Elle s’appelle Lou. Lorsqu’il tombe sur elle, par hasard, à Paris, c’est sa vie entière de prof de lettres désenchanté qui bascule et, subjugué par ses errances, ses fulgurances, il se lance à la poursuite de ce qu’elle incarne, comme une incandescence portée à ses limites.
Mais le merveilleux devient étrange, et l’étrange inquiétant : Lou ne dort plus, se gratte beaucoup, semble en proie à de brusques accès de folie qui deviennent dangereux. Un soir, prise de convulsions terribles, elle est conduite à l’hôpital où elle plonge dans un incompréhensible coma. Le diagnostic, sidérant, mène à la boulangerie où elle achète son pain.
Quel est donc ce mystérieux « mal des ardents » qu’on croyait disparu ? Quel est ce « feu sacré » qui consume l’être dans une urgence absolue ?
Il va l’apprendre par contagion. Apprendre enfin, grâce à Lou, ce qu’est cette fièvre qui ne cesse de brûler, et qui s’appelle l’art.


Avis :

Coucou les chats, aujourd’hui je vous parle d’un roman de la rentrée littéraire : Le mal des ardents ! Pas vraiment mon genre de lecture, c’est vrai, mais je l’ai lu pour le boulot ^^’ (j’ai un boulot cool hein !)

Ce roman nous raconte l‘histoire d’un homme, prof de français au lycée, père célibataire, qui rencontre Lou, une musicienne qui vie dans son propre univers. Elle est vraiment étrange, a une conception de la vie bien particulière et embarque notre personnage principal dans de folles aventures au rythme de la musique classique et de son violoncelle.

J’ai commencé cette histoire un peu à contre coeur au début je l’avoue, mais finalement je me suis prise dans l’histoire. Cette rencontre inattendue qui change toute la vie de cet homme.  Et Lou, cette femme bizarre et spontanée qui fait tout ce qui lui passe par la tête. Je suis juste un peu déçue d’avoir plus ou moins devinée la fin ! En effet, même si le rebondissement est original, je l’avais quand même pressenti !

Pour les personnages, je ne me suis pas vraiment attachée à eux, mais je suis quand même entrée très vite dans l’histoire qui m’a beaucoup intéressée. J’ai trouvé qu’on en savait pas assez sur l’homme, je ne suis même pas sûre qu’on nous dise son nom, et si on le fait je ne m’en souvient plus !

Niveau style j’ai plutôt bien accrocher. Il est adapté à se qui ce passe, par exemple quand Lou délire on perd toute ponctuation, c’est perturbant et surprenant ! Je trouve ça bien pensé pour faire ressentir le côté étrange au lecteur !

Bref, une bonne lecture, même si j’avais deviné la fin et que je n’ai pas accroché aux personnages, car j’ai quand même bien accroché à l’histoire !

★★★★☆☆

jeudi 17 août 2017

Les romans de la rentrée littéraire que je vous conseil !

Coucou les chats.

Je ne sais pas si vous avez suivit ma vie récemment, mais depuis le mois de mai je suis libraire (HOURAAA !) Bref, grâce à ça, j’ai eu la chance de lire plusieurs livres de la rentrée littéraire en avance, et voilà ma mini sélection que je vous conseil (j’ai pas encore tout lu, alors je referais peut être un article du même genre bientôt ^^’)



À quoi tu ressemble ?Magali Wiéner. (13/09) - Rouergue -

Plongée au cœur d’une bande, tous élèves d’une même classe. A tour de rôle, onze garçons et une fille viennent nous raconter une histoire vécue. Comment fait-on pour traverser l’adolescence et se projeter dans le futur lorsque les modèles renvoyés par les adultes sont trop défaillants ? Quel métier choisir, comment vivre son corps en pleine transformation, nouer sa première relation amoureuse etc.


Demain il sera trop tardJean Christophe Tixier. (13/09) - Rageot -

Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.

Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent !


Les optimistes meurent en premierSusin Nielsen. (30/08) - Helium -

Depuis la tragédie qui a anéantie sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu'une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ? ... Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d'un atelier d'art-thérapie. Les adolescents "à problèmes" qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, "l'homme bionique. Appareillé depuis qu'il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu'attentif aux autres...


La divergence des icebergs, Aline Deguen & Jean-Phillipe Basello. (30/08) - Thierry Magnier -
Dubhe et Merak, deux ours polaires, coulent des jours heureux sur la banquise. Mais un beau matin, au réveil, les ours constatent que la glace autour d’eux a disparu...

L'un de ces livres vous fait envie ?! 

Vous en avez repéré d'autre ?

mercredi 16 août 2017

Les optimistes meurent en premier, Susin Nielsen.

Titre : Les optimistes meurent en premier.
Auteur : Susin Nielsen.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Hélium.



4° de couverture :

Depuis la tragédie qui a anéantie sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu'une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ? ... Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d'un atelier d'art-thérapie. Les adolescents "à problèmes" qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, "l'homme bionique. Appareillé depuis qu'il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu'attentif aux autres...


Avis :

Coucou les chats, aujourd’hui je vous parle d’un livre que j’ai récupéré à la présentation de la rentrée littéraire d’hélium et qui sort à la fin du mois (le 30 pour être précise !)

Je suis trop contente d’avoir lu ce roman, je ne l’aurais peut être pas fait si on ne me l’avait pas présenté, mais je ne regrette absolument pas ma lecture, j’ai adoré ! En plus je trouve la couverture très sympa mais bon, ça veut rien dire ^^

Ce roman c’est l’histoire de Pétula, une ado de 16 ans très pessimiste et pleine de phobies depuis qu’un malheur l’a frappé de plein fouet. Au lycée elle suit des cours d’art thérapie, et rencontre Jacob, un nouveau dans le cours mais aussi au lycée.

Cette histoire est simple, assez classique dans son schéma (une jeune fille mal dans sa peau qui rencontre un garçon qui change sa vie …) mais cette histoire m’a beaucoup plu ! Je l’ai trouvé fraiche et touchante. 

Pétula est un personnage très attachant, malgré ses phobies et son pessimiste elle n’attise pas la pitié, mais plutôt l’empathie. J’ai vraiment aimé découvrir son histoire ! Jacob m’a également beaucoup plu. Contrairement à Pétula il essaye de toujours regarder la vie du bon côté, ensemble ils forment un duo très sympathique que l’on suit avec plaisir !

Les autres membres du groupe d’ARTPSY sont aussi très attachants, tous atypiques, avec leur caractère bien à eux. J’ai beaucoup aimé découvrir ce groupe et les relations qui les unis les uns aux autres.

Le style de l’auteure est fluide, frais, léger. J’ai vraiment passé un super moment avec ce roman et on regrette presque qu’il ne soit pas plus long. Pourtant je n’ai ressenti aucun de manque !

Je peux le dire, j’ai eu un petit coup de coeur pour cette histoire et pour les personnages ! Je vous conseille vivement de vous jeter dessus le jour de sa sortie, le 30 aout, il vaut le coup !!

En librairie le 30 aout !
★★★★★★

mardi 15 août 2017

Six Of Crows, Tome 2 : La cité corrompue, Leigh Bardugo.

Titre : Six Of Crows, Tome 2 : La cité corrompue.
Auteur : Leigh Bardugo.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Milan.
Acheter le ebook sur Numilog : ICI.


4° de couverture :

Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.


Avis :
Attention, spoil si vous n’avez pas lu le premier tome !

Coucou les chats ! aujourd’hui je vous parle du second tome de Six Of Crows ! J’avais plus que hâte de lire ce second tome, car j’avais eu un coup de coeur pour le premier !

Dans ce second tome on retrouve nos personnages plus ou moins la ou on les a laissé, c’est à dire Inej dans un cachot, prisonnière de Van Eck et les 5 autres en train de concocté un plan pour la sortir de là et récupérer leur argent.

J’ai été plus que ravie de retrouver les 6 bandits de Ketterdam, toujours en pleine manigance. Mais je dois avouer que cette seconde aventure m’a un peu moins passionnée. Mais rien qu’un peu. En même temps j’ai tellement été emporté par le premier tome qu’il était difficile de surpasser ça.

Pour moi le plus grand point fort de cette saga c’est ses personnages ! Ils forment une super bandes ! Chacun d’eux est unique, intéressant et attachants. Dans ce second tome ils sont encore plus développés, on en apprend encore plus sur eux, sur leur passé et sur leur caractère. J’ai vraiment un big coup de coeur pour les personnages qui sont tous aussi attachants les uns que les autres. 

Niveau style, rythme et dynamisme c’est toujours aussi bon que dans le premier tome. Encore une fois les actions s’enchainent, très vite et très nombreuses !

Bref, je n’ai plus qu’à vous dire que j’ai adoré cette duologie, que je vous la conseil à 1000% ! Je le redis, mais pour moi le point fort de cette saga c’est les personnages qui sont super bien développé, très attachants et vraiment atypique ! Ils rendent l’histoire plus que captivante !

Tome 1.
★★★★★★

lundi 14 août 2017

C’est lundi que lisez vous ? (139)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.



CE QUE J’AI LU LES DEUX SEMAINES DERNIÈRES :

Coucou les chats ! Avec mon déménagement je ne vous ai pas fait de recap de la semaine dernière, du coup cette semaine je vous parle des deux dernières semaines. J'ai pas beaucoup lu en deux semaines part manque de temps, mais j'ai quand même lu William Wenton, qui paraîtra le 17 aout, Frappe toi le coeur, qui paraitre le 24 et qui m'a un peu déçu malheureusement, Demain il sera trop tard qui paraîtra en septembre, et j'ai fini avec un policier I Invade You.



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.


CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


Je vous souhaite une belle semaine mes chatons !

samedi 12 août 2017

I Invade You, Sarah Turoche-Dromery & Nils Barrellon

Titre : I Invade You.
Auteur : Sarah Turoche-Dromery & Nils Barrellon.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Thierry Magnier.
Acheter le ebook sur Numilog : ICI


4° de couverture :

Paris, 3h du matin, les rues sont désertes. Une vieille R19 arrive. Orbi conduit. Invader, lui, se prépare. Leur duo est rodé et les invasions se multiplient. Plus de mille monstres pixellisés recouvrent les murs de la capitale. Invader ajuste son masque, son coeur bat fort mais, avec le temps, il a appris à ne plus ocnfondre vitesse et précipitation. Dès le lendemain, les «chasseurs» de Spaces partiront à la recherche des mosaïques fraîchement posées. Esther, 16 ans, fait partie de ces fans. Ce qu’elle ignore c’est que le corps d’une jeune femme vient d’être retrouvé au pied d’une de ces mosaïques. Quel danger plane sur les admirateurs de l’artiste ? Une plongée dans le Paris du street art, un roman policier qui invite à regarder la ville autrement.


Avis :

Coucou les chats, aujourd’hui je vous parle d’un petit policier jeunesse qui nous emmène dans les rues de Paris à la chasse aux oeuvres d’Invader. Oui je sais, j'avais dis que je lirais une romance, mais finalement j'ai changé d'avis xD

Je vous avoue que j’ai commencé ce livre sans grand enthousiasme, il était dans ma PAL, je me suis dis pourquoi pas ! Et finalement, cette histoire est plutôt sympa et je ne regrette pas ma lecture.

Les auteurs nous proposent une ballade dans Paris, au coté de chasseurs de street art. Alors que Yalim tente de séduire une fille grâce aux oeuvres d’Invader, Lila, nouvelle Lieutenante du 36 quai des Orfèvres enquête sur la morte de deux jeunes femmes.

L’histoire est sympa, en tant que passionnée du street art j’ai souvent fait la chasse aux oeuvres d’art urbaines, alors forcément le pitch de départ m’a plu, et puis j’ai aimé la ballade dans Paris, redécouvrir des rues que je connais et dans lesquelles je n’ai pas trainées depuis longtemps ^^’

Yalim est un personnage très attachant, j’ai beaucoup aimé sa créativité, son imagination et sa détermination. Par contre j’ai moins aimé Esther, mais c’est pas très grave, pour moi c’était pas elle le personnage important de cette histoire. Enfin un peu quand même ^^’

Le rythme est rapide, les chapitres s’enchainent vite et les points de vues changent souvent, du coup le dynamisme est au rendez-vous. 

L’enquête menée par Lila est un peu anecdotique à mon gout, pas vraiment poussé et j’ai plus été intéressée par l’histoire des deux ados. 

Bref, ce roman est plutôt chouette, pas ouf mais c’est une bonne lecture, qui ce lit rapidement et avec lequel j’ai passé un bon moment. L’enquête est un peu légère, mais les deux ados sont trop choux.

★★★★☆☆

vendredi 11 août 2017

Demain il sera trop tard, Jean-Christophe Tixier.

Titre : Demain il sera trop tard.
Auteur : Jean-Christophe Tixier.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Rageot.


4° de couverture :

Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent !


Avis :

Coucou les chatons, je vous ai manqué ?! Parce que vous, vous m'avez manqué, une semaine sans internet c'est long en fait !! Mais bon, entre le déménagement et l'attente de livraison de la box je n'avais pas d'autre choix que d'attendre patiemment ^^'

Aujourd’hui je vous parle de Demain il sera trop tard, un roman que j’ai pu lire grâce aux éditions Rageot que je remercie et au site NetGalley que je remercie également !

Je vous avoue que le résumé m’a bien alléché, j’avais très envie de découvrir cet univers. Ce roman c’est l’histoire de Virgil, un jeune persuadé d’avoir la vie devant lui puisque son Term-Test indique qu’il mourra à 87. Quand il découvre que la Brigade du Terme le recherche il fuit sans comprendre pourquoi il est recherché. Quand il apprend qu’en réalité son terme est 21 ans au lieu de 87 il décide de sa famille court terme et de lutter contre le système.

J’ai l’impression d’avoir le même reproche à faire à chaque roman que je lis en ce moment, à savoir que j’ai aimé l’histoire et l’univers mais que j’ai trouvé le rythme trop lent. L’histoire met du temps à démarrer, et une fois qu’on est bien dedans, il manque un peu de dynamisme tout de même.


Le schéma de l’histoire est classique mais j’ai beaucoup aimé les détails de cet univers. Le calcul des Termes, la division de la société etc. Virgil est un personnage très attachant, dès le début j’ai eu envie de le découvrir et de connaitre son histoire. Il est courageux, déterminé à découvrir la vérité et loyal. 

Le style de l’auteur est fluide, comme je vous le dis plus tôt j’aurais aimé plus de rythme et plus de dynamisme mais l’histoire est intéressante et m’a bien plu. 

En bref ce roman m’a bien plu, mais je l’ai trouvé trop lent et il est vrai que tout ces univers se ressemblent un peu ! Je crois que je vais lire une petite romance maintenant histoire de changer d’ambiance ! À bientôt les chatons !

★★★★☆☆